jeudi 29 mars 2018

Promenades dans le parc et les jardins du château de Fontainebleau,au fil des saisons....

Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,été 2019,le 16 juillet.Pas encore d'oiseaux sur l'étang.

Les oiseaux aquatiques se sont installés sur les pelouses,autour de l'étang aux carpes.Pour l'instant les promeneurs sont rares.

Le marronnier dont le tronc s'était cassé a été coupé.Une jeune foulque se restaure.

Le hêtre pourpre a pris sa couleur d'été.

En levant la tête on peut admirer de somptueuses voutes de feuillages.

Un platane au développement  inhabituel.

Un marronnier avec une branche joliment ramifiée.

Dans l'étang aux carpes une carpe koï particulièrement belle.

La famille cygne a repéré des " promeneurs-nourriceurs".

Une mouette rieuse arbore son plumage nuptial.

Une fleur sauvage,la brunelle commune.

Une autre fleur sauvage,le cyrse des champs.

Un gendarme juvénile.

Fin de la promenade.
Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,printemps 2019,le huit mai.

Ce matin les promeneurs sont rares et discrets les canards en profitent pour chercher de la nourriture sur la terre ferme.



Rencontre avec une foulque,nous continuons chacune notre chemin.

Au bord de l'étang aux carpes un tilleul produit des galles,il subit les attaques d'un acarien,le phytopte du tilleul.

Une partie de la seconde famille de foulques à la recherche de nourriture.  Les animaux sauvages ne se promènent pas, leurs déplacements sont toujours liés à un motif précis.

Le hêtre pourpre n'a pas encore sa couleur finale.

J'aime beaucoup.

Couleurs de printemps.

Dans l'étang aux carpes encore un secteur où les déchets se regroupent.
Madame cygne a fini de couver,trois petits sont nés.

A la queue leu leu.
Les petits cygnes circulent sous la protection de leurs parents.

Dans l'étang aux carpes  un autre secteur avec des déchets

Une partie de la première famille de foulques.Les petites foulques ont grandi,elles n'ont plus leurs plumes rouges.

Activité de nourrissage.

Fin de la promenade.
Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,printemps 2019,le 29 avril.

Les petites foulques sont nées.

Sur l'étang aux carpes du château de Fontainebleau les foulques adultes restaurent le nid tandis que les petites nagent dans des déchets variés.

Dans l'étang aux carpes beaucoup de déchets plastiques, "bon appétit" aux oiseaux et aux poissons.

Quand on regarde de près le plumage du canard on se rend bien compte qu'il est étanche.

La dame de pierre a été sortie de sa protection hivernale.

C'est le second nid de foulques et donc la seconde famille.

Je suis toujours impressionnée par la grandeur et la puissance des pattes des foulques.





Une partie de la seconde famille de foulques.
Une pie cherche des petites bestioles dans la pelouse.

C'est la première fois que je vois cet insecte.Il était posé près de l'étang aux carpes,sa larve se développe dans l'eau.Il fait partie de l'ordre des trichoptères,c'est un mystacide (environ 1 cm de longueur)

Un très grand marronnier dont le tronc s'est rompu.

Majestueux platane.

A l'arrière plan un hêtre pourpre avec ses couleurs de printemps.

Un platane qui n'a pas encore déployé ses feuilles.

Une jolie noiraude.

Dans l'étang aux carpes du château de Fontainebleau les carpes koï sont encore présentes.

Carpe koï.

Une autre carpe koï.

Cette carpe se "fond" dans l'eau trouble de l'étang.

Fin de la promenade avec une corneille qui veille à maintenir une distance de sécurité entre elle et moi.
Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,printemps 2019,le 24 mars 2019.Les foulques ont commencé à couver.

Cette foulque n'a pas choisi le meilleur endroit,c'est un coin de l'étang aux carpes où les déchets viennent se rassembler,triste spectacle,espérons qu'un jour certains humains arrêterons de transformer la planète en poubelle.

Un camaïeu de carpes.

Au bord de l'étang un cortège de très grands arbres.

Un étonnant platane.

BELLE.

Un oeuf volé et mangé.

Un étai qui est là depuis de longues années et qui remplit bien sa fonction.

Une foulque qui n'est pas craintive.
Au bord de l'étang aux carpes.

Une pie dans un univers bleu.

Monsieur canard et......

.....madame canard.

Un conflit s'est déclaré entre une pie et une corneille,motifs possibles:territoire,nourriture,protection d'un nid....

Une seconde pie arrive en renfort.

 La corneille est partie les pies occupent l'espace libéré.

Un coin de calme et de tranquillité.

Sur l'étang aux carpes c'est une autre ambiance.  Un cygne mâle qui montait la garde pendant que la femelle couvait chasse trois oies bernaches qui viennent d'arriver.

Les trois oies bernaches vont quitter l'étang.    Fin de la promenade.
Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,hiver 2018-2019,le 9 février 2019. Ce matin là il y avait de fortes rafales de vent.

Au dessus de l'étang aux carpes les mouettes font des circuits pour attraper, en vol, le pain donné aux oiseaux.

La foulque avec ses étonnants yeux rouges.

Les foulques sont sorties de l'étang pour brouter.

Platane,détails de l'écorce.

Un platane s'élance vers le ciel.

Pie perchée.



Plan rapproché sur un tronc de platane.

Dans l'étang aux carpes,un tapis de feuilles de platanes.

Douceur et calme.

La statue que je préfère est à l'abri du froid.

Fin de la promenade.
Dans le parc du château de Fontainebleau,mi-octobre 2018

La clématite des haies développe ses lianes sur les arbres et les buissons.

Après la sécheresse et la canicule de l'été 2018 la végétation profite enfin de quelques pluies.



Un impressionnant érable à deux tiges.



Quelques fourreaux de lierre aident à maintenir de l' humidité sur les troncs des arbres.

Une angélique a traversé l'été.

Un marronnier d'Inde avec des branches tortueuses.

Un chêne majestueux qui aurait pu convenir à Saint Louis.   Fin de la promenade .
Dans le parc du château de Fontainebleau,mai 2018,la végétation est luxuriante,du soleil et de la pluie en alternance.

Sur les arbres beaucoup de lierre,pas de souci,le lierre n'est pas une plante parasite.

Je ne sais pas à quoi sert cette construction.

Un beau tilleul à petites feuilles.



La grande prairie.

Plantain lancéolé.

Les fruits des bourses à Pasteur.

Superbe graminée.



Bave de coucou,indispensable pour le développement de certains insectes.

Lierre terrestre.

Fin de la promenade dans la "jungle".
Dans le parc du château de Fontainebleau,fin avril 2018,des fleurs et des arbres.

Bugle rampante,pour découvrir sa beauté on a besoin d' une loupe ,c'est le cas pour beaucoup d'autres petites fleurs.

Cerfeuil sauvage.

Lamier blanc,il ne pique pas.

Herbe à Robert.

Cardamine des prés.

Le pissenlit,après la floraison .

Le pissenlit:les fruits secs sont accrochés à des aigrettes servant de voiles pour l'envol.



Trèfle rouge,superbe ce rouge.



Géranium mou.

Marronnier d'Inde.Quand les fleurs se teintent de rouge c'est le signe qu'elles ont été visitées par les insectes.

Platanes et marronniers.

Tilleuls à grandes feuilles.  Fin de la promenade.
Dans le parc du château de Fontainebleau,fin avril 2018.

La grande prairie du parc du château de Fontainebleau.

Le "ru de Changis" ,visible dans le parc du château de Fontainebleau.



Gros plan sur le "ru de Changis"

La cascade du "ru de Changis"

L'eau coule en abondance.

Le flux du "ru de Changis" s'est apaisé.

Passage souterrain du "ru de Changis"pour rejoindre la Seine.

Fleurs de marronniers.

Des centaines de têtards ont éclos.





Une grande consoude a poussé au bord de l'eau.    Fin de la promenade.
Le 24 mars 2018,première promenade de printemps dans les jardins du château de Fontainebleau.

Les houppiers des superbes platanes à feuilles d'érables qui ornent les jardins du château de Fontainebleau.

Dans les hauteurs des platanes ont voit les corneilles qui gardent leur distance à l'égard des humains.Les corneilles du jardin des plantes de Paris se laissent approcher à 2-3 mètres elles ont compris qu'elles ne risquaient pas de se faire tirer dessus. 

Regardons la cime des arbres.

Les platanes qui bordent l'étang aux carpes.

Ce pin sylvestre a développé de belles draperies.

A la périphérie du jardin anglais.



Une petite cane qui fait des ronds dans l'eau.

Une poule d'eau reconnaissable à sa"plaque rouge".

Il n'y a pas de doute,c'est bien le printemps.

Les mouches commencent à se montrer.

La ficaire fleurit au printemps puis elle disparait sous terre jusqu'au printemps suivant.

Rencontre avec une charmante jeune femme. Fin de la promenade.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire