dimanche 5 juillet 2020

Promenades dans la forêt de Fontainebleau,été 2020.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,été 2020, 
 la Faisanderie ,le 9 septembre.   Un grattoir abondamment utilisé.

Les graines de la véronique en épi,Veronica spicata.On voit les étamines et les pistils qui ont séchés.  
 
Sur la véronique on peut repérer les étamines (extrémités bleu foncé) et les pistils ( longs bâtonnets). 

Dragon,première version.       


Seconde version.


La scille d'automne,Scilla autumnalis.Une vivace qui ne craint pas la sécheresse.
Pour la fourmi escaladeuse.
Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,parcelle 137,le 7 septembre.  Sur un pin sylvestre ,une clématite des haies,Clematis vitalba,une liane vivace.
Graines de clématite des haies en formation.
 
L'épine noire est couverte de baies.
Un opilion,faucheux unigère,Phalangium opilio.Ce n'est pas une araignée,il n'a pas de venin et ne mord pas.Si vous l'attrapez il risque de se séparer d'une de ses pattes,ce serait dommage pour lui.

Panicaut champêtre,Eryngium campestre.
        
Une galle,bédégar,produite par le cynips du rosier,Diplolepis rosae.Dans les loges qui sont creusées c'est le premier occupant mais ce ne sera peut être pas le dernier,une histoire compliquée que vous pourrez découvrir sur ZOOM NATURE.
Fin de la promenade avec un Sylvandre,Hipparchia fagi.
A la lisière de la forêt de Fontainebleau,on enjambe la Seine et la péniche,été 2020,début septembre.




Un brin de myosotis.

Un agrion élégant,Ischnura elegans,une femelle.

Il y a un animal qui a trouvé l'écrevisse rouge à son goût.

Très jolies les fleurs de la grande berce.

A la surface de l'eau,un drôle d'oiseau.



Deux punaises,des corées marginées,Coreus marginatus.Elles hivernent à l'état adulte.

Bident trifolié,Bidens tripartita.

 Fleurs tubulées en fin de floraison.

Fin de la promenade avec cet élégant frêne commun.
Dans la forêt de Fontainebleau,aux alentours du croisement de la Route Ronde avec l'aqueduc du Loing,été 2020,le 22 août .

De toute évidence de nombreux hêtres souffrent de la sécheresse.



Un grattoir utilisé par les animaux.

Une graminée en pleine floraison.

Un tapis vert pour les pins.



Pas de tapis vert.





Une toute petite araignée de la famille des saltiques.


De nombreux criquets sautillent sur les allées.  Un criquet des pâtures,Chorthippus parallelus,une femelle.

Un gomphocère roux,Gomphocerippus rufus,

Un "bouquet" de charmes,Carpinus betulus.



Dans le secteur on peut admirer de très beaux chênes.

A l'arrière plan un chêne particulièrement majestueux.







Fin de la promenade.
Je vous propose de rendre visite aux frênes.

Le frêne commun,Fraxinus excelsior.



Le tronc,à votre droite c'est le tronc d'un jeunot.

Les feuilles.

Les fleurs.

Les fruits.

Trois images de frênes à fleurs,Fraxinus ornus.

On les trouve dans Arbor&sens,ils fleurissent courant avril.

Fin de la visite.
Promenade à la lisière de la forêt de Fontainebleau ,après avoir"enjambé" la Seine,été 2020,le 25 juillet.

De l'autre coté de la Seine la forêt de Fontainebleau.

Les punaises arlequins,Graphosoma italicum. Pour faire connaissance avec elles consulter le site d'André Lequet.

Une coccinelle à sept points.

Deux plantes des bords de l'eau:  La salicaire,Lithrum salicaria........

.........la lysimaque commune,Lysimachia vulgaris.

Les deux plantes.
La promenade se poursuit sur les bords de l'étang de Samoreau.
Près de l'étang de Samoreau un petit chaos rocheux.

Une marjolaine sauvage.
Un syrphe qu'on peut voir souvent,le syrphe porte-plume là c'est une femelle.
En arrivant près de l'étang de Samoreau j'ai eu la bonne surprise de constater que la prairie n'avait pas été tondue.C'est une façon de favoriser la biodiversité et de lutter contre l'asséchement du sol.J'ai fait le même constat dans le parc du Bel Ebat à Avon et j'ai eu le plaisir de voir des orchidées qui avaient fleuries.Hélas,dans le coin, beaucoup de terrains privés ont été tondus à ras et se sont transformés en déserts, ils seront lessivés quand la pluie tombera.
Sur le bord de l'étang beaucoup d'arbres sont porteurs de gui.Le gui est un hémiparasite, pour rester vivant il réalise une photosynthèse mais, en plus, il doit tirer des nutriments indispensables de l'arbre qui le porte,si l'arbre meurt il meure aussi.Voir sur la photo la boule de gui sèche.


Une astéracée et ses graines ailées.
Fin de la promenade autour de l'étang de Samoreau...........

........retour le long de la Seine, à l'arrière plan la forêt de Fontainebleau est toujours là.



Plan rapproché sur l'écorce de deux peupliers .





Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,aux alentours de la station d'écologie forestière,été 2020,le 2 août.

Pour les ronces la saison des fleurs est terminée.Les insectes butineurs vont devoir rendre visite à d'autres plantes.

Les laitues sauvages ne sont pas nombreuses.

La volucelle vide,Volucella inanis,une femelle, se restaure sur le sureau yèble.

Une floraison abondante pour la volucelle qui est un des plus grands syrphes .

Une abeille sauvage.

Une phalène.

Les gouttes de résine ruissellent sur les épicéas.

Fin de la promenade.

Dans la forêt de Fontainebleau,secteur du Mont Pierreux,été 2020,le 29 juillet.

Au bord d'un chemin ce grand chêne montre des signes de dépérissement.

Pour des motifs de sécurité il va être coupé.

Fructification du mélampyre des prés,Mélampyrum pratense.C'est une plante hémiparasite,voir le site NOTESDETERRAIN.

Un criquet oedipode,Oedipoda caerulescens.

Néflier,Mespilus germanica.

Probablement du genre Philodromus.

Les deux photos sont floues mais il avait autre chose à faire que prendre la pose.

C'est la première fois que je vois cette punaise ,une phytophage: Lygus pratensis.

En bordure de route un hêtre qui était en mauvais état.



Fin de la promenade .
Dans la forêt de Fontainebleau,plaine de Macherin,été 2020,le 16 juillet.

Sur un séneçon jacobée un entomophage,le Prionyx kirbii.



Heureusement les bruyères sont en fleurs.



Un longicorne,la lepture rouge,Stictoleptura rubra,une femelle.



Une vivace,la globulaire commune,Globularia vulgaris,identifiée par Gigi.



L'art topiaire pratiqué par les cervidés.

Sur un chêne de nombreuses galles d'Andricus foecundatrix.

Ce pin sylvestre a trouvé la solution pour profiter de la lumière.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de fontainebleau,route de Trévise,été 2020,le 15 juillet.

En bordure de la route de trévise un grand cirse commun a poussé .Les insectes,principalement des papillons et des bourdons,"se sont donnés le mot" et sont arrivés en nombre.



Des capitules de fleurs superbes.

Un tabac d'Espagne.

Un nacré.

Un tabac d'Espagne et un nacré.

Un nacré,un demi-deuil qui a beaucoup vécu et un bourdon.

Surpris par un coup de vent.

Deux tabacs d'Espagne mâles et un demi-deuil.

Les tabacs d'Espagne sont des femelles.

Encore des femelles.

Là ce sont des mâles.

En haut,à votre droite, un petit papillon de la famille des Hespéridés,impossible de l'approcher.

Fin de la promenade.
Dans la forêt  de Fontainebleau,le secteur du Mont Pierreux,été 2020,le 11 juillet.

Accrochée par les graines d' un géranium herbe à Robert.



Un petit papillon de la famille des hespéries.

Un chêne mort et........

..........une marque sur son tronc.

Chêne sessile,Quercus petraea.

 Phalangère rameuse.


Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,près de la station d'écologie forestière,été 2020,le 29 juin.
Une araignée du genre Tétragnathe.
Un cône d'épicéa commun.
La chenille de la cucullie de la scrofulaire.

Une pisaure monte la garde près de la pouponnière qu'elle a installée pour ses petits
Le long de la route Baudrillard des gouttes de résine suintent sur l'écorce des épicéas.




J'arrête avec les gouttes de résine.
Fin de la promenade.      Un hêtre un peu "cabossé" par la vie.
Forêt de Fontainebleau,été 2020,près de la station d'écologie forestière,le 27 juin . A l'arrière plan un châtaignier qui a  fleuri.
Patience des bois,Rumex sanguineus,une sorte d'oseille sauvage.



Bryone dioïque,Bryona dioïca.Une cucurbitacée,les fleurs mâles et les fleurs femelles sont sur des pieds différents.Sur la photo une fleur mâle.





Trèfle rampant,Trifolium repens.

Ma fleur tendresse: La verveine officinale.

La grande troupe des chrysomèles fastueuses a disparu,il en reste deux.Elles sont posées sur le seul exemplaire qui reste de leur plante hôte: Galeopsis tetrahit.

Les belles fleurs du sureau hièble,Sambucus ebulus.





Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,parcelle 137,été 2020,le 23juin.

Des fleurs et des petites bestioles.

Les visiteurs du Bouillon blanc.

La chenille de la cucullie de la scrofulaire,Shargacucullia scrophulariae,une noctuelle.

Paon du jour et Buddleya.
Vipérine et bourdon.

La chenille du sphinx de l'euphorbe, Hyles euphorbiae.  Pour faire plus ample connaissance avec cette petite bestiole voir l'article d'André Lequet.



Lacerta bilineata,une femelle, une  espèce protégée de lézard vert.

La chenille d'une autre cucullie:la Cucullia verbasci,elle fréquente le Bouillon blanc.Elle se différencie de sa cousine, la cucullie de la scrophulaire, par la présence de traits noirs transversaux

Très présents actuellement les Demi-Deuil.


Un petit coléoptère ,la butale à 3 taches,Scythtris scopolella.

Fin de la promenade.