vendredi 14 juin 2019

Arbor&sens dans la forêt de Fontainebleau,au fil des saisons,à partir de juin 2019.

Arbor&sens,dans la forêt de Fontainebleau,le 9 juin 2019.
L'épicéa du Colorado couché au sol a réussi à redresser sa cime.
Gérôme a fait un brin d'humour....
.......à propos de cette très mignonne petite mouche.
Bien dodue .
Minuscules charançons très occupés.
Platanthère à fleurs verdâtres,platanthera chlorantha.
Acrobate.
Les cerisiers tardifs ,prunus serotina, sont une espèce invasive dans certains secteurs de la forêt de Fontainebleau et en particulier dans Arbor&sens,un certain nombre ont été coupés,d'où les  branches mortes qui émergent.
Un escargot des jardins en plein repas.
Chèvrefeuille des bois,lonicera periclymenum. Pour butiner ses fleurs une longue trompe est nécessaire.
Le grémil officinal,lithospernum officinale.Le diamètre de la fleur est de 4-5mm.
Fin de la promenade.
Arbor&sens,dans la forêt de Fontainebleau,le premier juin 2019.   Pour les périodes antérieures, concernant Arbor&sens, voir dans la colonne "Archives"l'article crée en août 2015.

Arbor&sens,forêt de Fontainebleau,image d'ambiance.

Polygale commun,polygala vulgaris.Une plante vivace.

Il me semble que c'est une sauterelle,une juvénile,je n'ai pas la moindre idée concernant l'espèce.

Une araignée-crabe.

L'araignée-crabe,face ventrale.

Le petit bonhomme de bois est fidèle au poste.

Une épervière piloselle,pilosella officinarum.

L'épervière piloselle,gros plan sur le capitule.

L'épervière piloselle,gros plan sur les bractées.

Un insecte a aménagé un abri.

Un couple de mégères,le mâle est à votre droite.

Fin de la promenade, avec un peu de plastique en prime.

jeudi 11 avril 2019

L'étang de Samoreau au fil des saisons,à partir d'avril 2019

Promenade à l'étang de Samoreau le 6 avril 2019

Les  rochers qui parsèment l'étang de Samoreau contribuent largement à son charme.







Sous les branchages se cache une poule d'eau.

Un rocher qui semble monter la garde.

C'est la saison où les foulques couvent.

La floraison est terminée.

Les graines duveteuses tombent à terre,un tapis moelleux pour le gendarme.

Un superbe merisier

On reconnait le merisier aux lignes horizontales qui parcourent son tronc .

Fin de la promenade.

dimanche 7 avril 2019

Promenades dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 17 juin,route de Trappe-Charette.

Un longicorne,le lepture tacheté,rutpela maculata.

Le lepture tacheté mesure entre 14 et 20 mm.

Un arbre mort,laissé en place,précieux pour les habitants de la forêt.

Mordelle à pointe,mordella aculeata,un coléoptère qui vole et qui saute.

La recette pour prendre un bain de pollen.

La panthère,pseudopanthera macularia.Un papillon de nuit qui vole le jour.

Un troupeau de méligèthes.

On compte 70 espèces de méligèthes en France,le plus grand ne dépasse pas 3 mm.

Une larve de ver luisant que j'ai découverte en regardant la photo.

Un chêne à deux troncs,mort.

Le tronc du chêne qui a été frappé par la foudre.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 15 juin,parcelle 273.

Avec ses antennes courtes c'est un criquet.

Un syrphe porte-plume,sphaerophoria scripta,un mâle.Ce petit insecte est un migrateur,je trouve çà étonnant.

Les arbres s'étirent,il y a de la concurrence pour profiter de la lumière.

En bas de la pente du Mont Ussy.


Sur un rocher,variation de couleurs.

Les pins sylvestres ont développé leurs nouveaux cônes femelles.

Une belle lumière.

Un chablis impressionnant.

Une très jolie petite fleur que je n'avais pas encore repéré,le trèfle champêtre,trifolium campestre.

Les feuilles du trèfle champêtre.

Un autre migrateur,le syrphe ceinturé,episyrphus balteatus.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 7 juin,aux alentours du Mont Pierreux.

Une petite fleur,la benoîte commune.

Un peu de bizarre à la façon de Jackson Pollock.

Les graines de benoîte commune avec leurs harpons.

Une cétoine grise (oxythyrea funesta) en plein repas.

Une juvénile de phaneroptera.

Une goutte d'eau s'est posée sur une antenne.

Deux mignons escargots des bois.

Une araignée-crabe.

Le thomise Napoléon.

Synema globosum.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 3 juin,aux alentours du carrefour du Mont Pierreux.

Un "bébé" sauterelle ponctuée sur un tapis de fleurs de sureau.

Une abeille une "costaude".

Dans un de ses livres Marc Giraud a montré le Kama-sutra des demoiselles,il me semble qu'on peut aussi parler du Kama-sutra des corées  marginées.





Un couple de coccinelles asiatiques.

Le mâle est plus petit que la femelle.

Je trouve que c'est beau.

Un longicorne: Le petit capricorne.

Philodromus,une toute petite araignée(maximum 1cm).Elle chasse à l'affut et fait des bonds pour échapper à un prédateur ou attraper une proie.

Sauterelles ponctuées,deux juvéniles.

Un trio de sauterelles ponctuées sur un compagnon blanc.

Deux sauterelles ponctuées sur un géranium sanguin.

Syrphe porte-plume sur un compagnon blanc. Rappel: C'est un ami des jardins,donc des jardiniers et même des jardinières.

Un autre syrphe porte-plume.

La forêt de Fontainebleau change de couleurs.



Trèfle douteux.

Le seul bourdon rencontré ce matin là,ce n'était un temps pour voler mais plutôt pour se mettre à l'abri.

Une panorpe commune,une femelle.

Un opilion,deux yeux,pas de toile,pas de venin.   Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,Printemps 2019,le premier juin,aux alentours de la station d'écologie forestière.

Une petite chrysomèle,moins d'un centimètre.

Les pardoses ont pondu,elles sont nombreuses à circuler en transportant un cocon de ponte.



Hêtre remarquable dans la parcelle 381.

Une pierre "sculptée" par la nature.



Un vieux champignon se couvre de moisissures.

Une cétoine dorée.

Elle disparait dans la litière du sol de la forêt.

Une épervière des murs.

Fin de la promenade avec une sauterelle ponctuée juvénile.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 27 mai,dans le secteur du Gros Fouteau.

Les chablis nous invitent à faire un petit tour dans notre monde imaginaire.





Ce matin là il pleuviotait.

Il y avait une lumière très douce.



Un insecte a fait les frais de l'indélicatesse d'un humain qui prend la forêt pour une poubelle.

On peut rêver....





De temps en temps un chêne "s'égare" parmi les hêtres.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 24 mai,aux alentours de la station d'écologie forestière.

Pour un arbre l'essentiel c'est d'avoir un houppier même s'il est tout petit.

La chenille du Bombyx à livrée.

Malacosoma neustria.  A voir: L'article d'André Lequet sur la petite bestiole.

Dans un océan vert une minuscule coccinelle.

Une loupe imposante.

Si c'est bio çà va, les animaux de la forêt devraient être contents.

Une cétoine: Trichius fasciatus,une brouteuse de fleurs.

La vie aérienne des bourdons se terminent,prochain rendez- vous dans quatre ans.

Tircis.Un papillon moyen qui vole en deux générations.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 23 mai,plaine de Macherin,parcelles 750 et751.

Un lézard vert mâle qui arbore les couleurs de la période nuptiale.





Cuivré fuligineux.

Le cuivré fuligineux de profil.

Céraiste des champs avec ses cinq styles qui s'enroulent.

Une jolie petite bestiole sur un églantier.

Les spirées filipendules ont commencé à fleurir.

Un beau feuilleté.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 19 mai,plaine de Macherin,parcelle 751

Traces du passage des moutons

Un étai providentiel.

Chenille de la cucullie du bouillon blanc.

Sur un bouillon blanc deux cucullies du bouillon blanc,c'est logique.

Pour faire connaissance avec la cucullie du bouillon blanc consultez le site d'André Lequet.

Un coléoptère,le cryptocephalus bipunctatus.

Un arbre mort parcourt la plaine de Macherin.

Poulpe de bois.

L'anémone pulsatille et son bouquet d'étamines oranges.

Mésanges charbonnières juvéniles.J'ai eu besoin d'aide pour les identifier.

Stellaire holostée.

Fin de la promenade avec ce coléoptère inconnu.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 17 mai,aux alentours de la plaine de Macherin,parcelles 742 et 741.

Cynoglossum,langue de chien,identifiée par Gigi.

Vue d'ensemble sur la plante.

Ce sont ses graines qui sont à l'origine de son appellation: "Langue de chien".

Gigi a repéré un massif d'épine vinette.

Quelques bouleaux verruqueux.

Une punaise des blés perchée sur une spirée filipendule.

Les cervidés pratiquent l'art topiaire.

Une cicindelle champêtre,un mâle.C'est une rapide.

Jolie cette églantine.

Une bourse à Pasteur,la plante est utilisée en phytothérapie.   A voir l'article sur le site "Notes de terrains".

Mickey est devenu un déchet,dommage..... .Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 12 mai,aux alentours de la plaine de Macherin,parcelles 742 et 741.

Un petit papillon,l'aurore femelle.

Vue aérienne de l'aurore femelle.

Un peuplier noir isolé.

Un bousier vaque à ses occupations,actuellement ils sont nombreux à voler avec des atterrissages en catastrophes.

Une tenthredella solidaria femelle,elle appartient à la Super-Famille des mouches à scie.

Floraison d'un pin Sylvestre (fleurs mâles).

Les genets fleurissent.

Il semblerait que ce soit une sous espèce de cuivré fuligineux.

La première pisaure de ce printemps.

Un superbe muscari à toupet.

Nous ne sommes pas dans un film de Disney,Mickey n'a rien à faire là.   Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 5 mai,aux alentours de la route de l'Intendant,parcelle 776.

Sur le sol, un arbre mort avec ce qui semble être des filaments de mycélium et de minuscules bestioles brunes.

Une coquille de clausilie ,1cm de longueur.

Un cloporte,c'est un crustacé ,ça serait bien de ne plus utiliser son nom pour proférer des injures.Sur le même thème on peut penser au cochon, à l'âne etc....

Le cloporte a déployé ses antennes,il se met en route.

ça c'est un déchet.

Une fière allure.

Fleurs de graminée.

Joli.

Une Bête de bois arpente la forêt.

Une enveloppe de bourgeon de hêtre.

Un "serpent" phytophage.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 5 mai,la mare d'Occident.

Tranquillement le canard s'éloigne de la mare d'Occident,il n'a rien trouvé d'intéressant pour lui.

Les renoncules aquatiques  entament leur floraison.

Au centre de la mare des bourdaines en bouquets.

Au pied des bourdaines quelques champignons ont poussé.Ils sont maigrichons,je les ai déjà vu,beaucoup plus nombreux et plus gros.

Sur les bords de la mare on trouve quelques potentilles de montagne.Je sais la photo est floue,je ferai mieux la prochaine fois.

Durant l'été 2018 la mare d'Occident a été complétement asséchée,la végétation a du mal à reprendre,dans l'eau aucun habitant n'est visible,ce n'était pas le cas lors de mes précédentes visites,à suivre...

A l'ouest de la mare d'Occident une zone où les pins on été coupés,les fougères et les callunes se partagent le terrain.Quelques plaques de rumex se sont développées.



Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,début mai: Une anyphène à chevrons,un mâle,cette araignée circule en hauteur sur les arbres.Sous la feuille une autre anyphène,une femelle, les extrémités de deux de ses pattes sont visibles,le rituel  précédant l'accouplement a commencé.Pour plus de détails sur ce rituel très particulier consulter un site spécialisé.

Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 2 mai,aux alentours de la route de la louve,parcelles 781 et 782.

Dans ce secteur les chaos rocheux ont été dégagés par une importante coupe de pins.

Au fil du temps d'énormes plaques rocheuses se sont fendues,ont glissé,basculé.









Au sommet des pentes des rochers aux formes plus diversifiées.

Dommage que ce rocher ne puisse pas nous raconter son histoire.

Pour moi ce sont les mystères de l'érosion pas pour les géologues.



Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 24 avril ,secteur du Gros Fouteau.

Une germination d'érable bizarre.

Marque de protection pour ce hêtre.

Chênes remarquables,parcelle 282.

Jolie petite bestiole poilue.

Souche.
Un hêtre avec ses deux "rejetons".

Sans commentaire.

Pour l'instant un inconnu,je cherche mais je ne suis pas sûre de trouver.
Les sculptures de "Dame Nature".













Ce hêtre s'est effondré il y a un an,certaines de ses branches ont mis de nouvelles feuilles ce printemps.Il reste des racines enterrées qui continuent à "alimenter" une partie de l'arbre.





Ce tronc garde les traces d'une liane étrangleuse qui, dans sa jeunesse, lui a compliqué la vie.

Fin de la promenade avec un syrphe.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 14 avril,le secteur du Gros Fouteau.

Chêne rouge d'Amérique,bientôt centenaire.

Chêne du souvenir.





Les arbres morts, anthropomorphes et zoomorphes.












Impressionnant.

Un petit nouveau: germination d'érable.
Une branche suspendue dans les airs.

Vraiment étonnantes ces formes.



Un chêne couvert de broussins.

Des accidents de développements marquent les troncs des hêtres.



Peut être Dryopteris carthusiana.

Germinations de hêtres plus ou moins avancées.

Fin de la promenade avec ce"petit mignon".
Forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 12 avril,aux alentours de la route de la Louve.

Quelques rochers situés sur les bords de la zone de coupe.

















Rocher situé sur la zone de coupe.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 8 avril,aux alentours du carrefour des huit routes.

De nombreux chênes à deux tiges.

Quelques chênes à trois tiges.

Pardose forestière mâle (chélicères en massues).

Belles formes,belles couleurs.

Germinations de chênes.

Le tronc de ce grand pin sylvestre s'est fracassé.



Amadouvier des pins.

Un grattoir abondement utilisé.

Traces des grattages.

Juste beau.



Gros plan sur la chélidoine,une plante qui a fait l'objet de diverses légendes.   Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 4 avril.Dans les alentours de la route de la Louve  le paysage a changé,les pins ont été coupés pour restaurer une lande sèche. 

Alentours de la route de la louve.

Toujours les alentours de la route de la louve.

On a quitté la route de la Louve,on rencontre deux pins couchés qui avaient encore assez de racines enterrées,ils  ont développé des réitérations et ont retrouvé leur verticalité et la lumière.

Pour en savoir plus sur la réitération consulter le site:"Zoom Nature n° 139".

Galette de terre hérissée de racines.

Le long de la route du louveteau.



Douceur.

Retour vers la route de la louve.

Fin de la promenade.
On sort de la forêt de Fontainebleau pour une promenade au bord de la Seine, près de l'étang  de Samoreau.Nous sommes le 28 mars 2019.





Rencontre avec une petite souris.

Avaleur de pancarte.

Cardamine des prés,identifiée par Gigi.Je l'avais déjà vue ailleurs ,je l'avais identifiée,je ne l'ai pas reconnue.Vous avez maintenant une idée de mes connaissances en botanique.

Une troupe de gendarmes se réchauffent au soleil.

Les arbres des bords de l'eau.



Frêne en fleurs.

Une cicatrisation réussie.

Un bombyle femelle.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2019,le 24 mars,le Bois Gauthier,

Les pardoses forestières circulent à la recherche d'une proie ou d'un(e) partenaire pour se reproduire.

Encore un avaleur de pancarte.

On  arrive au bord de la Seine.

Dans le Bois Gauthier , quelques rochers disséminés.





La futaie est clairsemée,on trouve de grands hêtres,celui ci est attaqué par des amadouviers.

Hêtre et chêne,une cohabitation forcée.   Fin de la promenade.