dimanche 17 mai 2020

Promenades dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2020

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2020,le 14 mai,parcelles 5 et 8.

En période de reproduction le Tircis mâle devient un animal de territoire,pour en savoir plus consultez l'article de Jean-Pierre Moussus.



Une fois n'est pas coutume,j'ai réussi à photographier un oiseau,une palombe.

Grand chemin,petit merle.

Dernières anémones des bois.



Acrobaties dans les airs.

Sur cette violette palote une tique.Attention Danger.

Une pardose avec une coloration de pattes peu commune.

Cinq millimètres pour cette limace.


Une lyniphia,elle ne flotte pas dans l'air,elle est accrochée à sa toile.

Une très jolie fleur,la mélitte à feuilles de mélisse,Melittis melissophylum.

Gros plan sur la mélitte à feuilles de mélisse.

Les églantiers sont fleuris.



Alisier torminal,Sorbus torminalis

C'est la saison des fleurs pour l'alisier torminal.

L'ancolie commune,Aquilegia vulgaris.

Le dompte-venin officinal,Vincetoxicum hirundinaria.

La chenille arpenteuse d'une phalène.

Un microlépidoptère ,le Cauchas rufimitrella avec ses immenses antennes.

Minuscule et très beau,le géranium mou,Geranium molle.

Fin de la promenade .
Première promenade, dans la forêt de Fontainebleau, de ce printemps 2020,le 12 mai.

Un taupin. Je consacre cette promenade à mes "retrouvailles" avec les petites bestioles.

Nigma puella (2-3 mm),un mâle, sur une alliaire officinale. Pour les araignées j'ai découvert le site d' Anne Bounias-Delacour,une arachnologue très compétente.Je la consulte quand je suis en panne ou que j'ai un doute pour une identification.

Un tircis se réchauffe au soleil.

Un bouton commun, (Discus rotundatus), max,7 mm de diamètre, pointe ses petites tentacules.

La chenille de l'hyponomeute reprend un brin de feuille.

Une belle verte.

Un cercope,il n'a pas sauté,je ne l'ai donc pas dérangé.

Philodrome disparate,Philodromus dispar,une femelle.C'est Anne Bounias-Delacour qui m' indiqué son nom.

La même de profil.

Adela reaumurella et des petites chrysomèles,(Exosoma lusitanicum) dont le nom m'a été donné par André Lequet.

Une sauterelle,la Decticelle cendrée,une juvénile.
Chenille du bombyx disparate,Limantria dispar. C'est André Lequet qui m'a indiqué son nom.Voir l'article qu'il lui consacre sur son site,il donne une information surprenante.....

La chenille arpenteuse d'Erannis defolaria,Phalène défeuillante.

Une araignée-crabe,la thomise tricolore,en train de se restaurer.

Une mouche-scorpion (panorpe),une femelle.

Accouplement de charançons,le mâle est beaucoup plus petit que la femelle,c'est bizarre,j'ai déjà vu cette disproportion dans d'autres accouplements de charançons.

La larve d'une punaise carnassière,la réduve.Pour en savoir beaucoup plus consultez l'article d'André Lequet,c'est lui qui m'a indiqué son nom.

Tout brillant,l'oedemera nobilis,un mâle.

DANGER: une tique adulte femelle.

Fin de la promenade.

lundi 6 avril 2020

La forêt de Fontainebleau est interdite,mes promenades sont "jardinières".

Promenade jardinière,printemps 2020,le 25 avril. Ce sera ma dernière promenade jardinière ,la forêt sera ouverte aux humains le 11 mai 2020 donc je vais retourner dans la forêt.

La fumeterre officinale,une plante annuelle à laquelle on attribue de nombreuses vertus thérapeutiques.

Le feuillage de la fumeterre.

La linyphia est encore sur sa toile,je l'ai reconnue à cause des segments manquants à une de ses pattes.

Le céraiste cotonneux une plante vivace au feuillage persistant,un joli couvre-sol.

Le nid idéal.

Les fleurs de l'euphorbe ressemblent à de minuscules poupées.



Une larve de chrysomèle,je ne sais pas de quelle espèce, ça dépasse mes compétences en matière d'identification.

Un photinia (une variété de laurier).



Une inconnue.

Fin de la promenade.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 25 avril.



Superbes couleurs pour ce genêt à balais.

Une belle inconnue.

Plan rapproché sur la belle inconnue.





L'abeille en pleine récolte de pollen.

Une graine de conifère a germé sur le robinier,pas évident pour continuer à pousser,à suivre......

Les graines ailées des érables sycomores voisins se posent sur les allées du jardin.

Bleuet des montagnes,une vivace à rhizome,une astéracée.Ses fleurs sont regroupées en capitule mellifère.

Fin de la promenade.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 21 avril.

Une habitante du jardin.

La linyphie triangulaire (Linyphia triangularis).

Cette araignée se déplace suspendue sous sa toile ,a l'affut d'une proie.

Avec ce myosotis une minuscule bestiole avec de grandes antennes.

Un écheveau de soie d'araignée bien embrouillé.

Inconnu.

Le bourdon fait ses provisions de pollen sur le céanothe.

Le pollen est recueilli sur les pattes postérieures.





Une très bonne récolte.

Fin de la promenade.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 16 avril.

Le séneçon commun (Senecio vulgaris). La plante est toxique pour la plupart des mammifères.Les graines sont consommées par les oiseaux.

Une astéracée composée de fleurs tubulées.

Les fleurs mâles du charme,sous forme de chatons, sont tombées sur la pelouse.

Le bombyle,une mouche-abeille,un bon pollinisateur.

Le bombyle est capable de faire du vol statique.





Les fleurs élémentaires forment un capitule.On peut voir les étamines et les pistils accrochés sur elles.

C'est un  laiteron épineux (Sonchus asper).

C'est une germination de hêtre,une graine a été transportée sur la pelouse.


Les becs de grues terminent leurs floraisons et dressent leurs fructifications sous formes de"tubes" vers le ciel.



La grande chélidoine (Chelidonium majus),autrefois utilisée pour détruire les verrues.

Un tapis de lierre terrestre,une plante mellifère,précieuse pour les insectes se nourrissant de nectar.

Gros plan sur le lierre terrestre,très jolies petites fleurs.

Le châtaignier déploie ses feuilles.

Graines de pissenlits accrochées à leurs aigrettes ( pappus).

Fin de la promenade avec une inconnue.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 11 avril.

Impressionnante la fructification de l'hellébore blanche.

Un myosotis minuscule,une centaine d'espèces.Difficile à photographier,je ferai mieux la prochaine fois.

Un arbre "sauvage" et un arbre "domestique".

Une noisette,je me demande comment elle a fait pour atterrir dans le jardin,elle a peut être été transportée par un écureuil.On aperçoit aussi une graine ailée.

Déjection de ver de terre,il a fait son précieux travail de ver de terre.

La punaise des baies (Dolicoris baccarum).Elle se nourrit de fleurs et de fruits.

Son rostre piqueur est replié le long de son corps,juste au centre en partant de la tête.

La coupe formée par les bractées de la pâquerette a été grignotée.

De bien jolies inconnues.

Un superbe pin sylvestre (Pinus sylvestris) avec ses branches orangées.

On peut voir ses petits cônes (3 à 5 cm). Sa longévité:autour de 150 ans,cela varie beaucoup en fonction du secteur dans  lequel il est installé.

Fin de la promenade.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 9 avril.

Dans le jardin un épicéa commun (Picea abies). Longévité 500 ans.

L'épicéa commun est mature à 40 ans,les cônes apparaissent.

Une araignée inconnue.

Une jacinthe sauvage s'est invitée dans le jardin.

La jacinthe sauvage est une plante à bulbe.

Sans commentaire.

Une toute petite plante ,le géranium mou (geranium molle).

Des fleurs minuscules,une plante annuelle.

Beaucoup plus grandes que les fleurs,les feuilles du géranium mou.

Fin de la promenade.
Promenade jardinière,printemps 2020,le 5 avril.

La porcelle enracinée déploie sa rosette de feuilles basales avant de fleurir,c'est une coriace,quand elle installée sur une pelouse elle est indélogeable.

Une autre rosette de porcelle.

Une araignée-crabe,un mâle du genre xystique,plus de trente espèces,au maximum 6 mm.

Il part se cacher.

Une toute petite fleur,la cardamine hirsute.Les étuis qui se dressent contiennent les graines.



Au centre de la fleur le pistil.

Un méligèthe (un coléoptère) passe.



Une coccinelle à 7 points et un gendarme.La coccinelle ne suit pas le gendarme,elle va descendre de la feuille.

Un syrphe mâle,Episyrphus balteatus.Il est le bienvenu dans les jardins,c'est un pollinisateur et sa larve mange les pucerons.



Une promenade "jardinière",printemps 2020,le premier avril.

La ficaire (fausse renoncule),une plante vivace.

Géranium sanguin (Geranium sanguineum),une plante vivace.

Le feuillage.

Un beau dégradé de couleurs.

Euphorbes.On en trouve plusieurs variétés dans la forêt.

Robinier faux acacia (Robinia pseudacacia). Longévité max.400 ans.

Ce robinier arbore un fourreau de lierre.Cela ne pose aucun problème pour lui,le lierre n'est pas un parasite,il se contente de prendre l'arbre comme support.Le lierre est précieux pour des tas de petites bestioles auxquelles il offre le gite et le couvert.

Cet arbre d'ornement reçoit la visite de nombreux insectes.

Une abeille et sa récolte de pollen.

Superbe ce pommier d'ornement.Je ne l'avais pas identifié,je suis beaucoup plus en pays de connaissance avec les arbres de la forêt.

Fin de la promenade.
Une promenade jardinière,printemps 2020,fin mars.



Muscari à grappe (Muscari negletum),une plante vivace grâce à son bulbe.

Primevère commune (Primula vulgaris),une vivace printanière.


Laurier cerise,une plante toxique qui contient du cyanure.Néanmoins elle est très appréciée par les pollinisateurs.

Un superbe rouge pour cette anémone.

Mahonia à feuilles de houx,persistant.

Une violette un peu pâlotte.

Lamier pourpre (ortie rouge). C'est une source importante de pollen et de nectar.Elle protège le sol du lessivage.On peut la consommer en salade,excellente pour la santé.

Bec de grue (Erodium circutarium). Elle pousse sur un sol pauvre,lessivé.Si on souhaite qu'elle régresse on peut la recouvrir du produit de la tonte.

Toute petite mais belle.
Punaise nébuleuse,Rhaphigaster nebulosa,une végétarienne.

Ceanothe persistant.

Les fleurs du ceanothe sont mellifères.

Véronique de Perse.

Encore une toute petite fleur sauvage très jolie,sa durée de vie est d'un an (une annuelle).

Un bombyle ,mouche-abeille ,en vol stationnaire.

La pâquerette (Bellis perennis),une vivace.

Faisons un peu connaissance avec la pâquerette.

La pâquerette déploie un capitule formé de fleurs ligulées blanches stériles et de fleurs tubulées jaunes.

Les fleurs jaunes fructifient et deviennent des fruits secs (akènes).

Peu à peu les akènes tombent de la coupe formée par les bractées poilues. La pâquerette fait partie de la très vaste famille des astéracées. C'est Gigi,une vraie botaniste,ce qui n'est pas mon cas,qui m'a fait découvrir les astéracées.Des fleurs élémentaires (fleurons) s'unissent en un capitule et prennent l'apparence d'une seule fleur.

Le "Gardien" du jardin.

Fin de la promenade. En espérant qu'une mésange va s'installer dans ce nid préparé à son intention.