lundi 1 octobre 2018

Promenades dans la forêt de fontainebleau,automne 2018.

Dans la forêt de Fontainebleau,sur les pentes du Mont Fessas,dernière promenade de l'automne 2018.

Vestiges de racines.

Curieux ces petites boules(1 mm) sur un rocher.

Un tête à tête silencieux.

Petits hêtres flamboyants.

Mousse installée dans un creux de rocher.

Ombres chinoises.

La marque Coca Cola devrait informer ses clients sur le danger que représentent leurs canettes jetées dans la forêt.Ce sont des pièges mortels pour les bousiers.  Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,zone ouverte en lande en 2017 par l'ONF , parcelle 781,promenade à l'automne 2018,le 16 décembre.

On peut observer deux espaces,un occupé par des graminées,l'autre par des fougères.





Les rochers.

Une belle croute de silice.

Colorations par des oxydes de fer.



Une graminée s'est "égarée"parmi les fougères.

Clitocybes orangés.  Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,le 13 décembre,le Restant du Long Rocher après les travaux effectués par l'ONF début 2018.

Le Restant du Long Rocher dans la forêt de Fontainebleau.



Sur les pentes du Restant du Long Rocher.













Une plaque de lichen.

Un châtaignier,ils sont rares dans le secteur du Restant du Long Rocher.

Un beau paysage.
Les rochers s'accrochent aux pentes.
Les plantes s'accrochent aux rochers.

Nous sommes maintenant sur la platière du Restant du Long Rocher.






Rochers au bords de la platière.



De belles colorations aux oxydes de fer.







Retour sur le parking de la Plaine Verte.  Fin de la promenade au Restant du Long Rocher.
Forêt de Fontainebleau,en partant du carrefour des gorges de Franchard,parcelle 123,automne 2018,le 9 décembre.

La lutte pour la vie.

Il a plu,la forêt se recolore en vert.

Sculpture éphémère.

Le long du front de taille.









Vaisseau de pierre.

Une clausilie collée au rocher.   Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,aux alentours du Cabaret Masson,automne 2018,le 6 décembre.



Sur ce conifère ce sont peut être  des traces de l'épisode neigeux de l'hiver 2017-2018.

Un pin remarquable.

Etrange.

A l'arrière plan,sur votre droite,un superbe chêne remarquable.

Dans certains secteurs de la forêt de Fontainebleau les arbres et les rochers cohabitent.

Fin de la promenade au Cabaret Masson.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,fin novembre ,route de la reine Amélie.

Sculpture et peinture naturelles.

Petites curiosités arboricoles.



Châtaignier.

Les reliefs d'un repas.

Pour les formes.

Un chêne qui continue sa vie couché.

Chaos rocheux tourmenté.

D'autres curiosités arboricoles.





Fin de la promenade et "récolte" du jour.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018le 19 novembre , en passant par le chêne Eugène Sue pour aller voir la mare à Piat.

L'eau de la mare à Piat est gelée.





Fin de la visite à la mare à Piat.

QUELQUES VIEILLES ECORCES;



Ce chêne,bien vieux mais toujours aussi imposant.



Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,mi-novembre 2018,des visiteurs inhabituels se promènent sur les bords de la route du Gros Fouteau.









Une drôle de petite bête au Gros Fouteau.




Fin de la promenade au Gros Fouteau.
Forêt de fontainebleau,mi-novembre 2018,carrefour Louis-Philippe.

En chemin pour rejoindre la route tournante des hauteurs de la Solle.

Je ne peux pas passer devant le chêne Le Samson sans le prendre en photo.

Arrivée dans le secteur de la Fontaine du Mont Chauvet.

Une mercuriale,un pied mâle.

Un robinier.

Un robinier s'est abattu,encore vivant il développe des branches suppléantes.

La peltigère des chiens (lichen) avec ses organes reproducteurs (apothécies).

Géastre .

Dentelle de bois mort.

Hericium.  Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,mi-novembre 2018,chaos rocheux dans la gorge de la Solle,parcelle 253.













Une érosion en dentelle.











Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,début novembre 2018.L'évolution d'une zone qui a fait l'objet d'une restauration en lande sèche,nous sommes dans la parcelle 781.

Un tapis de graminées.



Un pin laissé en place s'est écroulé.

Au premier plan des callunes et des fougères.

Rochers colorés aux oxydes de fer.





A la surface du rocher,dissolution de la silice en réseaux polygonaux (écailles de tortue).Il y a des sites spécialisés où ce phénomène est étudié.

Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,début  novembre 2018.   La mare d'Occident est vidée de son eau.







Croute de silice à la forme évocatrice.

Fin de la promenade à la mare d'Occident,on aperçoit une flaque d'eau.
Dans la forêt de Fontainebleau,automne 2018,début novembre ,la mare aux pigeons.

Ce jour là la mare aux pigeons reçoit la visite d'un "expert".

En tant que "batracien" c'est un spécialiste des mares.



Il prend de la hauteur pour examiner l'état de la mare aux pigeons.



Le verdict.

"Le niveau de l'eau de la mare aux pigeons est exceptionnellement bas."    Fin de l'expertise.
Forêt de Fontainebleau,début novembre 2018,en route pour la mare aux pigeons.

Arrivée à la mare aux pigeons,je confirme le constat de l'expert-batracien,je n'avais jamais vu un niveau d'eau aussi bas.





L'état de la mare aux pigeons après 4 mois de sécheresse.

Vraiment très belle cette mare aux pigeons. de la forêt de Fontainebleau.











Sur les bords de la mare aux pigeons:Un bolet raboteux.

Un petit épicéa de Sitka,un amateur de terrains humides.

Un alisier de Fontainebleau (mort) continue à pointer son tronc vers le ciel. Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,le 2 novembre 2018,au nord du carrefour du Fourneau David, parcelle 740.

Un hêtre remarquable.

Un châtaignier,cet automne,à cause de la sécheresse les châtaignes sont grosses comme des noisettes. 

Belle forme.

Un hêtre en éventail.

Rocher calcaire.

Un avaleur de pancarte.

Encore des hêtres.

Toujours des hêtres.

Pour les couleurs.

Un gros bouquet d'armillaires.

Un carabe.

Petit jardin de houx.

Les fruits de la scille d'automne,une plante qui aime la sécheresse,cette année elle était servie.  Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,le premier novembre,dans les alentours d'Arbor&sens.

Sur le sol on peut voir les traces des petits événements qui ponctuent l'histoire de la forêt





Houx jardinés par les animaux.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,dernière semaine d'octobre,à l'ouest du carrefour du Fourneau David.

La forêt de Fontainebleau dans une douce lumière.





Nous arrivons dans un secteur "parsemé" de rochers.



Un creux de rocher avec une habitante,déjà photographiés lors d'une précédente promenade.



Petites curiosités.





Taillé par les cervidés,un superbe houx.

C'est un pin.

Une véronique en épi,rescapée de l'été.     Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,seconde semaine d'octobre,dans les alentours de la gorge aux merisiers.

Images d'ambiance de ce matin là.





Une scabieuse qui a résisté à la sécheresse.

Sur les hauteurs de la gorge aux merisiers.









Hêtre en début de croissance,ses bourgeons sont en place pour le prochain printemps.

Soudure de deux branches de hêtre.

Ombres et lumière.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,mi-octobre,à l'est du point de vue du camp d'Arbonne.

Images d'ambiance.





L'ailante.   Dans la forêt de Fontainebleau il fait partie des indésirables.

Des formes fantastiques se découpent sur le ciel.



Un "bouquet" d'armillaires s'est installé à un endroit inhabituel: sur un sentier.

Dans le secteur on trouve quelques beaux rochers aux formes évocatrices.



Un alisier torminal avec ses couleurs d'automne.

Fin de la promenade.
Forêt de Fontainebleau,automne 2018,début octobre,dans les alentours du point de vue du camp d'Arbonne.

Pin noir.

Des houx,présents en grand nombre.

Une petite araignée,la seule que j'ai vue.

De nombreux chênes multi-tiges.

Le point de vue du camp d'Arbonne.

Un vieux chêne a réorganisé son houppier.

"Acrobatie" en hauteur. Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau, automne 2018 ,début octobre.Une petite courbe autour du carrefour des huit routes.
En regardant en l'air.
En regardant par terre.
Deux sérieuses descentes de cimes.
La lumière dans la forêt ce matin là.
Les mystères de l'érosion des rochers.

Beaucoup de soleil.


Les Calaments résistent bien à la sécheresse. Fin de la promenade.

On retourne vers le point de vue du camp d'Arbonne.Les houx femelles sont couverts de fruits,ce n'était pas le cas l'année dernière. Au premier plan un alisier torminal.

L'ambiance dans ce secteur de la forêt de Fontainebleau.



 Un grattoir régulièrement utilisé. Fin de la promenade.
Dans la forêt de fontainebleau automne 2018,fin septembre.  Dans la plaine de Macherin.

Dans la plaine de Macherin on découvre une ambiance qu'on ne s'attend pas à trouver quand on évoque la forêt de Fontainebleau.







Les seuls insectes visibles sont des bousiers,des criquets et de petites mouches.



Le sol est parsemé de vestiges d'arbres morts.

Ce chêne a été amené à se plier à d'étranges contorsions pour rester vivant.





Un grattoir régulièrement utilisé par les animaux.

Un autre grattoir.
Qui s'y frotte s'y pique.

Des euphorbes.

Les épines noires sont couvertes de fruits,peut être à cause d' une météo idéale pour elles.

La plaine de Macherin,suite des images d' ambiance.







Traces laissées par les moutons.

Souche de conifère produisant encore de la résine.

La plaine de Macherin semble s'être transformée en savane.





Fin de la promenade à la plaine Macherin.
Dans la forêt de Fontainebleau,automne 2018.En route pour faire une visite au chêne Jupiter,sur le bord du chemin des Calaments des bois qui ont bien résisté à la sécheresse.

Il est difficile d'arriver à faire une photo acceptable du chêne Jupiter.

Pour des raisons de sécurité,après sa mort,le chêne Jupiter a été très sévèrement élagué.





Le chêne Jupiter a conservé quelques plaques de son écorce.

Fin de la promenade.  Près du chêne Jupiter une grande épeire diadème a bâti sa toile.
Dans la forêt de Fontainebleau,première promenade de l'automne 2018



La forêt dans la lumière douce d'un soleil voilé.











Un hêtre puissant qui garde des traces de ses anciennes branches.

Du genre linyphia.

Dans la forêt la sécheresse impose sa marque.

Fin de la promenade dans le secteur de la route des trois frères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire